Mazda Monde s’entretient avec le directeur de la franchise Gran Turismo®, Kazunori Yamauchi et son équipe pour découvrir les secrets de l’incroyable réalisme de leurs jeux. Sans oublier Norihito Iwao, le concepteur en chef du Mazda RX-VISION GT3 qui prend vie dans cette série.

Texte Tommy Melville / Photographie Mazda et Polyphony Digital

Lorsque Kazunori Yamauchi et les développeurs de Polyphony Digital ont lancé le premier Gran Turismo en 1997, ils étaient loin de se douter du succès stratosphérique qu’allait connaître ce jeu PlayStation® (et ses successeurs). Au cours des 23 années qui ont suivi, ce jeu de simulation de pilotage est devenu un phénomène culturel. Gran Turismo Sport (le dernier jeu de la série) compte 10 millions d’utilisateurs. La série est pionnière dans le domaine des sports électroniques et participe à de grandes compétitions et à des shows en direct approuvés par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile). Il existe même un café Gran Turismo au Japon, et en Espagne et en Australie, des noms de rues célèbrent ce jeu. 

Le succès de Gran Turismo est en grande partie dû à la quête de réalisme de Polyphony. Dans ce jeu, chaque voiture est minutieusement reproduite, pour refléter de manière étonnante les images, le son, les performances et la dynamique du monde réel. Le plus récent bénéficiaire de ce traitement est le concept Mazda primé RX-VISION, lancé en mai 2020 sous forme de téléchargement jouable en collaboration avec Mazda – pour célébrer le 100e anniversaire du constructeur. Le véhicule a des lignes encore plus sportives et participe au classement officiel GT3 de la FIA en ligne. Pour la première fois, il est possible de piloter le concept Mazda RX-VISION. 

Yamauchi parle lors d’une convention; le concept RX-VISION GT3 en action; des images de Gran Turismo 7.

L’inclusion de ce véhicule (rebaptisé) concept RX-VISION GT3 dans Gran Turismo est le fruit d’une conversation entre Yamauchi et Ikuo Maeda, le directeur du design international de Mazda. Les deux hommes s’étaient liés d’amitié lors d’un salon automobile en 2013 (« Je suis un admirateur de Maeda-san! »). En 2019, ils ont décidé que l’arrivée d’une Mazda spéciale dans Gran Turismo Sport serait un excellent moyen de marquer le centenaire de la marque et le concepteur en chef du RX-VISION, Norihito Iwao, a mobilisé l’équipe de développement de Mazda : « C’était passionnant de présider à la conception d’un véhicule pour un jeu auquel j’aime jouer! »

C’est un exemple remarquablement représentatif de la façon dont l’équipe de Gran Turismo décide des modèles à inclure dans ses jeux. Yamauchi souligne que ce sont « principalement les voitures qu’aime toute l’équipe » qui sont mises en vedette. En général, elles existent déjà dans le monde réel, mais il arrive qu’un constructeur travaillant sur un nouveau modèle contacte Yamauchi « six mois, voire plusieurs années avant sa sortie » pour qu’il soit inclus dans le prochain jeu Gran Turismo. 

La modélisation

Le processus de création de chaque véhicule virtuel de Gran Turismo est aussi étonnant que méticuleux. Une fois que l’équipe de Polyphony a choisi un modèle, elle entame un processus de six mois qui aboutira à sa représentation numérique dans ce jeu. Le réalisme est primordial et Keiichi Ashizawa, le superviseur de l’équipe de modélisation de Gran Turismo, décrit les premières étapes du processus : la modélisation physique de la voiture. L’équipe photographie chaque centimètre du véhicule en question. Des milliers d’images sont prises et, selon Ashizawa, « même les détails qui ne sont pas normalement visibles » dans le jeu (le dos du volant, par exemple) sont capturés et inclus. Ceux qui jouent avec un casque de réalité virtuelle sont encouragés à vérifier cette affirmation. Ensuite, les images et les plans (fournis par le fabricant) sont reproduits à l’aide du logiciel de saisie de données de Polyphony, et la voiture virtuelle prend forme. 

Ashizawa dit que « C’est bien plus compliqué qu’il n’y parait », le débogage et la résolution des problèmes prenant beaucoup de temps. La transformation du concept Mazda RX-VISION en une GT3 de course fulgurante en est un bon exemple. Bien que disposant des données et des images nécessaires, Ashizawa et Iwao de Mazda ont eu du mal à recréer les ailes avant et arrière pour accueillir la voie plus large de la version de course. Iwao prétend en riant « ne pas se rappeler combien de fois » ils ont refait ces éléments.

Pour Iwao – qui roule en Mazda MX-5 de première génération peinte en British Racing Green – ce projet lui a donné l’occasion incontournable de « créer une voiture de course à moteur rotatif appréciée dans le monde entier ». Pour lui, le design du concept RX-VISION GT3 est « complet à tous points de vue. Les lignes du véhicule sont belles et elles ont aussi une telle force ». Le concept RX-VISION GT3 doit répondre aux exigences techniques strictes de la classe GT3 tout en étant rapide et « beau ». Iwao a réalisé que « la qualité du travail requis pour ce jeu vidéo est en fait la même que celle requise pour créer une vraie voiture » et s’est réjoui que le souci du détail qui caractérise « l’âme du design Mazda » se retrouve également dans le travail de Polyphony. 

Le réalisme atteint par Gran Turismo est fragile et repose sur la perfection dans tous les aspects de l’exécution de ce jeu. Pour parfaire l’illusion, le bruit émis par les véhicules est un élément crucial. Yamauchi explique le processus de création du bruit du moteur d’une voiture, un processus qui prend un mois. Tout d’abord, l’équipe utilise un dynamomètre pour faire rouler le véhicule à différentes vitesses sur un banc d’essai, en enregistrant le son au fur et à mesure. Grâce à un logiciel, ces sons sont placés dans le contexte spatial de ce jeu, afin d’obtenir un son réaliste quand il circule sur une piste ou qu’il traverse un tunnel ou une forêt. Le son est ensuite adapté aux performances de la voiture. Cela demande beaucoup de compétences et d’expérience, car l’oreille humaine enregistre inconsciemment le son d’un téléviseur ou d’un casque différemment du son du monde réel. Le défi de Gran Turismo est de présenter au joueur « le son que nous voulons qu’il entende », chaque modèle ayant un bruit différent.

 
Le cri du rotatif

Le bruit du concept RX-VISION GT3 est différent de celui de la plupart des autres véhicules, car il est créé à partir de l’enregistrement d’un autre bolide, en l’occurrence la Mazda 787B victorieuse aux 24 Heures du Mans. L’équipe de Gran Turismo a conféré au RX-VISION GT3 son propre profil sonore intégré aux différents circuits de la catégorie GT3, en fournissant au moteur rotatif à quatre rotors plusieurs scènes inédites où l’on entendra son sifflement caractéristique.

Dynamique de conduite

Une fois que l’équipe artistique a fini de modéliser la voiture, elle est confiée aux pilotes d’essai de Gran Turismo, et le travail de création de la dynamique de conduite commence. Dans un premier temps, les spécifications de chaque voiture (puissance, géométrie de la suspension, bande de roulement) sont saisies dans le moteur de simulation physique de Gran Turismo qui définit automatiquement les sensations procurées par la conduite. 

En élaborant le premier jeu Gran Turismo, Yamauchi s’est appuyé uniquement sur des « documents et revues techniques » pour concevoir les véhicules. Mais 27 ans de développement ont abouti à la création d’un logiciel de simulation si puissant que Yamauchi l’utilise même pour aider une équipe LMP1 (Le Mans Prototype) à mettre au point sa voiture dans le monde réel (son identité reste secrète). 

Le moteur de simulation physique fait le gros du travail initial, mais ce sont les pilotes d’essai de Gran Turismo qui peaufinent la dynamique et le caractère de chaque véhicule. En 2012, après avoir remporté le championnat asiatique de Gran Turismo, Kazuki Yamada s’est vu offrir un rôle de pilote d’essai par Yamauchi, une opportunité qu’il a acceptée avec enthousiasme. La finalisation du comportement d’une voiture prend environ une semaine, pendant laquelle Yamada parcourt au moins « 1 000 kilomètres par jour », mais les réglages se poursuivent jusqu’à la date d’achèvement prévue du véhicule. Pendant ce temps, Yamada travaille sur la myriade de « paramètres disponibles pour le réglage à l’intérieur du système physique » de la voiture, et passe même des heures à regarder les vidéos YouTube du modèle afin d’améliorer le réalisme de sa tenue de route.

Pour développer le concept RX-VISION GT3, Yamauchi explique : « Le défi était d’exprimer le caractère du moteur rotatif compact, d’un moteur placé à l’avant, de roues arrière motrices et d’une transmission complexe. » Iwao et son équipe ont aidé Yamauchi à comprendre « comment un moteur rotatif à quatre rotors se comporte » et le résultat est le bolide racé qui a conquis la communauté Gran Turismo. 

Le concept RX-VISION GT3 a été lancé dans Gran Turismo Sport et figurera dans le prochain épisode de la franchise : Gran Turismo 7. Cette exclusivité PlayStation® 5 a été annoncée en juin 2020, et vous pouvez regarder la bande-annonce de lancement ci-dessus. Suivez-nous pour voir le concept RX-VISION GT3 en piste.

Une quête perpétuelle

Et le concept RX-VISION GT3 est un succès indubitable. En septembre 2020, la voiture a été téléchargée près de 500 000 fois et connaît actuellement 2 000 téléchargements par jour. Il semble que le réalisme de Gran Turismo soit plus populaire que jamais. Interrogé sur l’avenir de la série, Yamauchi est philosophe. « Si les jeux vidéo simplifient les rouages complexes de la réalité et s’efforcent de les simuler », il pense que les développeurs de jeux auront toujours du mal à refléter la réalité. Malgré cela, c’est « une quête que Gran Turismo n’abandonnera jamais ».

Et à propos du concept RX-VISION GT3, y a-t-il une réalité dans laquelle nous pourrions en voir une version de production? Iwao réfléchit : « Tout le monde souhaite nous voir créer une RX-VISION de série. Je ne peux pas vous dire si cela va se faire, mais personnellement, j’aimerais lancer une voiture à moteur rotatif pour nos inconditionnels et j’espère qu’un jour nous y arriverons. » Pour l’instant, le concept RX-VISION GT3 devra suffire.

Au fil du temps, plus de 180 Mazda ont figuré dans divers jeux Gran Turismo. Le jeu initial lancé en 1997 comptait plus de 20 Mazda. Depuis lors, chaque nouveau jeu de la franchise a compté des Mazda, y compris la MX-5 originale, la voiture concept LM55 en exclusivité pour Gran Turismo et des véhicules mythiques tels que le prototype 787B et la RX-7 GT-X (toutes ci-dessus).